Triathlon par équipe LANEUVEVILLE DEVANT NANCY X’SEL

Ce triathlon se déroulant sur un format particulier (un petit L) avec ces 1,7/75/15 permettait de réaliser une performance collective. En effet, couru sous forme de contre-la-montre avec un départ décalé pour chaque équipe composée de 3 à 5 coureurs, le chrono s’arrêtera au passage du troisième coureur. 2 équipes sézannaises étaient alignées. Une composée de Fred, Max et Doudou et l’autre de Nico Barbier, Bruno et Damien.

A 10h59, c’était à l’équipe 1 de se jeter à l’eau (froide 16°C à peine) pour accomplir les 1700m consistant en un aller/retour dans le canal. Cette étape se déroule sans encombre et de concert puisque sortis dans le même temps à 30s près. La transition est un peu plus compliquée car frigorifiés il est difficile d’enfiler gants et chaussettes. Mais le temps perdu à cet instant était nécessaire pour poursuivre dans de bonnes conditions. 15′ plus tard, c’était à l’équipe 2 de s’élancer ! Mais Nico supérieur à ses partenaires dans cette discipline est contraint de temporiser.

Sur le vélo, il est temps de rattraper son retard. C’est aussi là qu’il faut trouver la façon la plus subtile de doser son effort en vu de l’ultime enchaînement. Pour l’équipe 1, le train bleu est en marche et le premier tour est avalé à près de 37 de moyenne, les relais se répartissant équitablement entre Max et Fred. Doudou ayant pour consigne de suivre les roues. Dans le 2ème tour le temps se gâte et l’équipe accuse un peu le coup, la temporisation est de rigueur dans les bosses pour rester uni.

Pour l’équipe 2, les 75kms se résumeront à Nico devant, les autres derrière, bien contents de suivre le rythme imposé. Il faut en garder sous la pédale pour avaler les 15km en 2 boucles A/R le long du canal.

Pour l’équipe 1 ça file bon train après une T2 éclair, signe d’une bonne lucidité du groupe ! Conscients que Doudou allait être le plus en difficulté, le petit élastique, accroché à tour de rôle à la taille de Fred pour le 1er tour et Max pour le deuxième, sera un précieux allié pour rallier l’arrivée, soudés.

L’arrivée après 3h49 d’effort et une belle 12ème place scratch sur 70 équipages.

L’équipe 2 accuse un peu le coup. Et les nouvelles averses sur la CAP ne les épargnera pas. On conserve la même tactique ! Nico emmènera le groupe jusqu’à l’arrivée. Avec un temps de 4h23 et 34ème place scratch.

Superbe expérience, où l’entraide a primée !

Laisser une réponse